Centre de Santé Mentale DALAL XEL – Thies et Fatick

Ordre Hospitalier de Saint Jean de Dieu

Pâques 2016: Reconnaître le Ressucité

Lettre Circulaire du Père Général, Frère Jesús Etayo:

À tous les frères, les collaborateurs et membres de
la Famille hospitalière de saint Jean de Dieu:

La fête de Pâques est l’événement le plus important de l’année liturgique. Nous commémorons à cette occasion la Résurection de Jésus Christ, sa victoire sur le péché, la souffrance et la mort. Cet événement ouvre tout grand les portes vers la vie et l’espérance pour l’humanité toute entière. C’est la fête de la lumière qui illumine tout, la fête de l’eau qui apaise toute soif, la fête de la joie qui ne termine jamais, c’est la fête. Alléluia!. Je tiens à saisir cette occasion pour souhaiter à tous les membres de la Famille hospitalière de saint Jean de Dieu une très heureuse fête de Pâques.

2016_03_23_Pascua2016En reprenant un des très beaux textes du temps pascal (Luc 24,13-35), je voudrais vous inviter tous à expérimenter pendant cette période la présence du Ressuscité et à savoir le reconnaître proche de nous. En le reconnaissant et bien que cela leur couta, leur vie en fut bouleversée. « Notre coeur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? Ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et … ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître à eux par la fraction du pain. »

Je voudrais inviter cette année, tous les membres de notre Famille à reconnaitre le Ressuscité à percevoir sa proximité et à vivre cette même expérience de plénitude comme l’avaient vécue les disciples d’Emmaüs. La résurrection du Seigneur ne se limite pas à être une simple expérience émotive et par conséquent passagère, mais une expérience profonde, réelle qui marque profondément la vie des personnes et du monde. Le Ressuscité chemine parmi nous et à nos côtés : efforçons-nous de le reconnaitre et à le suivre tout au long de notre existence pour pouvoir ressusciter comme Lui.
Il laisse de nombreuses traces de sa présence, comme nous pouvons le constater dans le récit des disciples d’Emmaüs et c’est pour cette raison que nous devons être attentifs pour le reconnaitre. Cette année nous célébrons le Jubilée de la Miséricorde. Les gestes de miséricorde et d’hospitalité sont les empreintes les plus précises qui révèlent la présence du Ressuscité. Les signes d’amour, de miséricorde, d’hospitalité incarnent le Ressuscité et nous permettent de percevoir sa présence. Chaque geste de miséricorde et d’hospitalité fait renaitre l’espérance dans le coeur des personnes et du monde. Ces gestes nous enseignent le bien-fondé de continuer à croire dans la vie, dans la fraternité, dans l’être humain. Ils nous enseignent que Dieu est capable de renouveler toute chose, de ressusciter et de donner la vie, même à ce qui semble apparemment mort.

Voilà la mission que doit accomplir notre Famille hospitalière de saint Jean de Dieu : reconnaitre dans nos frères nécessiteux qui souffrent le visage du Ressuscité et de faire preuve envers eux de miséricorde et d’hospitalité. Nous avons eu l’occasion récemment de visiter, à l’occasion de la Conférence régionale d’Amérique Latine, l’accueil de nuit Saint Jean Grande à Guadalajara, au Mexique. Je l’avais déjà visité mais je fus frappé cette fois par la qualité de l’hospitalité déployée par les collaborateurs, les bénévoles et les frères. Je suis convaincu qu’une telle hospitalité qui fait preuve de miséricorde et de sollicitude envers ces personnes pauvres et en plein désarroi manifeste la présence du Ressuscité. Ceux qui bénéficiaient de cet accueil et de ces attentions montraient clairement à quel point ils étaient reconnaissants pour la sollicitude qu’on leur manifestait. Je pourrais vous citer un nombre incalculable d’exemples semblables. Faisons preuve d’audace pour découvrir et vivre la fête de Pâques avec la joie de celui qui sait que le Seigneur et bien vivant au milieu de nous et le constate aux nombreux exemples de miséricorde et d’hospitalité qu’il nous envoie chaque jour.

Je me fais l’interprète du gouvernement général et de tous les frères et collaborateurs de la Curie générale pour vous souhaiter une TRÈS BELLE FÊTE DE PÂQUES.

Frère Jesús Etayo
Supérieur général

Publicités

Les commentaires sont fermés.